Capture d’écran 2015-07-03 à 20.12.49_edited_edited.png
 

AUTOENTREPRENEUR, fausse bonne idée !

15/09/2018

 

 

 

Alors que le gouvernement va doubler les seuils des limites de chiffre d'affaires des "autoentrepreneurs" (en fait c'est un régime de micro entrepreneur), faut-il vraiment, sans faire de calculs, opter pour ce régime super simplifié, sans TVA, sans comptabilité, pour créer son entreprise.

 

Pas de TVA, pas de récupération de TVA sur les investissements, ni sur les frais généraux, ....Pas de comptabilité, pas de déduction de charges, et donc pas de calcul de bénéfice réel ....Forfait de charges sociales calculé sur le Chiffre d'affaires (CA) et non sur les prélévements réels du chef d'entreprises, 23.10 % sur le CA pour un prestataire de services.....

 

Imposition fiscale sur le CA après abatttement (50 % pour un prestataire de services) si non possibilité d'opter pour le prélèvement libératoire....

 

La preuve par l'image avec un exemple d'un créateur qui se lance dans une activité de communication (activité en B to B) :CA de 30 000 € ht, Frais généraux de 20 000 € ht, et Investissement initial (voiture, matériels,...) pour 25 000 € ht.

 

Cette simulation montre un large avantage financier à constituer une société unipersonnelle (SASU / EURL) à l'IS avec une trésorerie nette pour l'entreprise et pour le dirigeant très supérieures / régime auto entrepreneur.L'impact pourrait être encore plus important si le créateur était demandeur d'emploi indemnisé et pouvait prétendre au maintien de ces indemnités (malgré l'Accre et la baisse des cotisations pour le régime AE).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Articles à l'affiche

COVID 19 | Communiqué de Presse

14/04/2020

1/10
Please reload

Articles récents
Please reload

Archive
Please reload

Nous suivre
  • White Facebook Icon

" EXPERT EN  EPANOUISSEMENT DES ENTREPRISES "

SUIVEZ-NOUS

  • White Facebook Icon

Grégoire&Associés DIJON